Le handicap mental sévère

En MAS, outre des problématiques motrices, les personnes présentent généralement un handicap mental dit « sévère ». Il y a lieu de préciser ce qui est entendu par ce terme.

Ce niveau de handicap mental est défini de la manière suivante :

Un retard mental profond

Une apparition précoce

L’apparition du handicap intervient généralement dès la conception (cas des maladies génétiques), la gestation ou la naissance du sujet. Plus rarement en prime enfance;

Un handicap affectant l’ensemble du développement;

Le langage est très limité ou inexistant. La communication reste éventuellement possible grâce à des systèmes complétifs ou alternatifs, de type pictogrammes, synthèse vocale, objets signifiants...

Une autonomie personnelle particulièrement réduite.

L’insertion en milieu de travail (protégé ou non) est impossible.
L’accueil en institution devient vite une obligation lorsque les parents vieillissent.

Le réseau lucioles utilise cette définition lorsqu'il s'intéresse au retard mental sévère : « La personne qui en est atteinte n’a pas accès à la parole, exprime difficilement ses besoins et a besoin d’un accompagnant pour la plupart des actes du quotidien (s‘habiller, manger, communiquer, jouer… parfois marcher) ».